La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Élevage Berzazz, bouviers des flandres

 

 

Le standard officiel du C.C.C.

 

Origines et rôle

Comme son nom l'indique, le bouvier des Flandres a son origine dans les Flandres - à la fois en France et en Belgique puisque aucune frontière ne séparait ces deux pays.

A l'origine, le bouvier était utilisé pour conduire les troupeaux de bovins; pour le trait et pour baratter le beurre. La modernisation a changé l'équipement des fermes. Le bouvier est maintenant utilisé pour monter la garde auprès des fermes, pour le travail de défense ou le travail policier. Ses grandes aptitudes physiques et morales, son nez, son intelligence et son initiative excellentes font de lui un bon pisteur et aide de garde-chasse.

 

Aspect général

Corps trapu et court, solide et fort sur des membres puissants et musclés; donne une impression de puissance sans lourdeur dans l'ensemble. Ses yeux pétillants dénotent l'intelligence, l'énergie et l'audace. Il est calme, raisonné et prudent mais intrépide.

 

 

Tempérament

Le bouvier est d'humeur égale, jamais timide et pas trop agressif. Il est calme, raisonné et prudent mais intrépide mais jamais "joli" dans son attitude ou son comportement. Avec ceux qu'il connaît, il est presque turbulent. Les chiens timides qui s'éloignent dans les situations normales et les chiens qui sont trop agressifs sans raison doivent être sévèrement pénalisés.

 

 

Taille

Pour les mâles, entre 62,2 à 69,8 cm (24,5 et 27,5 po) au garrot. Pour les femelles, entre 59,7 à 67,3 cm (23,5 et 26,5 po) au garrot. Une taille un peu plus grande ou un peu plus petite ne doit pas être pénalisée si les autres facteurs sont de qualité bonne à excellente. Cependant la taille moyenne est la plus désirable. Poids - environ 35 - 45 kg (77 à 100 lb) pour les mâles, 27,5 - 38,5 (60 à 85 lb) pour les femelles.

 

 

Robe

La robe est très épaisse. Le poil du dessus et le sous-poil dense formant une robe parfaitement adaptée aux changements brusques de température caractéristiques au pays d'origine de cette race. Il doit être dur au toucher, rugueux et sec, ni trop long ni trop court (environ 2,5 po - 6,3 cm) légèrement ébouriffé sans être laineux ou bouclé. Sur la tête le poil est plus court et presque tondu sur l'extérieur de l'oreille qui est protégée à l'intérieur par des poils plutôt longs. Sur le dessus du dos, le poil est rugueux et sec, devenant plus court sur la partie inférieure des membres mais toujours rugueux. Un poil doux, laineux, soyeux ou trop long ou trop court sont considérés des fautes. Le sous-poil - une bourre faite de poils fins ou rudes pousse sous le poil de couverture et forme avec lui un manteau imperméable. Un sous-poil déficient est une faute.

                       

La robe du bouvier des Flandres est fauve ou grise, souvent bringée ou gris foncée, ou noire. Les robes de couleurs claires (blanc, crème) et les couleurs délavées et le brun chocolat avec des taches blanches sont indésirables. Une étoile blanche sur la poitrine est admise.

 

 

Tête

Massive, semblant encore plus massive à cause de sa barbe et de ses moustaches, elle est bien proportionnée à son corps et à sa taille. Au toucher, elle est finement ciselée.

Crâne:

bien développé et plat, plus long que large. Les lignes du dessus du crâne et du museau sont parallèles. Les proportions du crâne au museau sont de 3 à 2. Le stop est à peine perceptible, plus apparent que réel à cause des sourcils arqués.

Museau:

large, osseux, droit de profil, diminuant vers le nez mais jamais pointu. Le museau est plus court que le crâne, dans une proportion de 2 à 3 et la circonférence juste au-dessous des yeux est égale à la longueur de la tête.

Joues:

plates et sèches.

Nez:

il est la continuation du museau, est légèrement convexe à son extrémité - doit avoir des narines bien ouvertes. Les nez tachés, roses bruns ou tachés de ladre sont des fautes.

Gueule:

mâchoires puissantes et de longueur égale; dents fortes, blanches et saines. Les incisives supérieures doivent rencontrer les inférieures comme les lames d'une paire de ciseaux. Prognathisme supérieur ou inférieur est une faute.

Moustache et barbe :

sèches, plus courtes et plus rugueuses sur le dessus du museau. La lèvre supérieure a une moustache et le menton a une barbe fournie et rude qui donnent l'expression bourrue si caractéristique de la race.

Yeux:

hardis et énergiques, ni proéminents ni enfoncés. De forme légèrement ovale dans un plan horizontal. La couleur doit être aussi foncée que possible tout en s’accordant avec la robe. Couleur claire ou expression abattue sont des fautes sévères.

Paupières :

noires sans trace de pigmentation déficiente. Aucune conjonctive ne doit être visible.

Sourcils :

ils sont faits de poils hérissés qui accentuent l'arcade sourcilière sans jamais cacher les yeux.

Oreilles:

taillées en triangles et portées bien dressées; attachées haut et très mobiles. Il est recommandé que la taille et la forme des oreilles doit se conformer à la taille de la tête. Les oreilles non taillées sont admises.

 

Membres antérieurs

Vus de profil ou de devant, ils demeurent droits, parallèles l'un à l'autre et perpendiculaires au sol. Ils doivent être bien musclés et de puissante ossature.

Coudes:

près du corps et parallèles. Les coudes sortis ou trop près du corps sont des fautes. En action, ils doivent demeurer parallèles à la ligne médiane du corps.

Carpe:

d'aplomb avec les avant-bras, sauf pour le carpe accessoire à l'arrière. Os forts et lourds.

Métacarpe:

de bonne et forte ossature, légèrement incliné vers l'avant.

Pieds:

courts, ronds et compacts. Les orteils doivent être serrés et arqués.

Ongle:

forts et noirs. Coussinets épais et durs.

 

 

Corps

Puissant, trapu et court. La longueur depuis la pointe de l'épaule à l'ischion doit être égale à la hauteur au garrot. L'ischion est la partie postérieure de la croupe. La poitrine doit descendre au niveau des coudes et ne jamais être cylindrique, bien que les côtes soient bien cintrées. La profondeur, c'est-à-dire la distance entre le sternum et la dernière côte doit être grande - environ 7/10 de la hauteur au garrot. Les premières côtes sont légèrement incurvées; les autres sont bien cintrées et bien inclinées vers l'arrière donnant la profondeur désirée à la poitrine. Les côtes plates, trop longues ou trop arrondies et les côtes courtes doivent être grandement pénalisées.

Flanc:

le flanc entre la dernière côte et la hanche doit être très court, surtout chez le mâle. Le ventre est très peu rentré.

Dos:

court, large musclé et ferme - ne montrant aucune faiblesse mais demeurant flexible. Un corps long ou un dos ensellé sont des fautes.

Rein:

court, large et bien musclé - doit demeurer flexible mais sans faiblesse.

Croupe:

doit suivre autant que possible la ligne horizontale du dos et se fondre gracieusement dans la courbe de la croupe. Doit être large sans excès chez le mâle, plus développée chez la femelle. Une croupe descendante (très inclinée) est une faute sérieuse.

 

 

Membres postérieurs

Cuisses:

larges et bien musclées. La direction sera parallèle au plan médian du corps. Les fémurs ne seront ni trop droits ni trop inclinés. Les fesses seront bien descendues et des culottes fermes. La rotule est située sur une ligne imaginaire entre la crête iliaque et le sol.

Jambes:

modérément longues, ni trop droites ni trop inclinées. Une musculature puissante et prononcée est requise. Les membres postérieurs doivent se mouvoir dans le même plan que les membres antérieurs. Pas d'ergots.

Jarrets:

plutôt près du sol, larges, bien musclés et étirés. Vus de l'arrière, ils seront parallèles.

Pieds:

ronds, orteils forts; serrés et arqués. Ongles forts et noirs, coussinets épais et durs.

 

 

Queue

Doit être écourtée à la 2e ou 3e vertèbre. La queue doit être une extension de la colonne vertébrale et être portée haute en mouvement. Certains bouviers naissent avec une queue écourtée et ils ne doivent pas être pénalisés pour cela.

 

 

Allure

Dans l'ensemble, le bouvier des Flandres doit être proportionné de manière harmonieuse de façon à permettre une allure libre, fière et hardie. La marche et le trot sont des allures habituelles mais l'amble est aussi utilisé. Au trot le bouvier suit une piste unique.

 

 

Note                        

Les sujets mâles doivent avoir deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum.

La description donnée plus haut est celle du bouvier des Flandres idéal. Toute déviation à la description décrite plus haut doit être pénalisée proportionnellement à la déviation tout en se rappelant le rôle original de cette race.

 

Source : Standards de race officiels du Club Canin Canadien – Juin 1996