La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Élevage Berzazz, bouviers des flandres

 

 

Standard officiel du A.K.C.

 

Bouvier des Flandres

Standard de race

 

Apparence générale

De construction puissante, compact, court, à poil rêche, le Bouvier des Flandres est un chien dont l’apparence rustique est notable. Il dégage une impression de grande force sans signe de lourdeur ou de maladresse dans son ensemble. Il est agile, énergique et fonceur; mais sa sérénité et son bon comportement, dénotent son caractère stable, résolu et sans crainte. Son regard est alerte et brillant, illustrant son intelligence, sa vigueur et son audace. De nature, c’est un chien équilibré. Son origine en est une de rassembleur de bétail et d’aide générale au fermier, incluant le trait de la charrette. C’est un chien de ferme idéal. Son poil rêche et double le protège des conditions météo, lui permettant d’accomplir les tâches les plus ardues. Il a été utilisé en tant que chien ambulancier et messager. Il est aujourd’hui utilisé en tant que chien de garde et de protection aussi bien qu’ami, gardien et protecteur de la famille. Ses caractéristiques physiques et mentales, jumellées à ses habiletés olfactives, son intelligence et initiative, lui permettent également de performer  en tant que chien de pistage et chien guide pour les aveugles. La description suivante est celle du Bouvier des Flandre idéal. Toute déviation devrait être pénalisée selon la gravité de la déviation.

 

Taille, proportion, solidité

Taille—La taille, mesurée au garrot : Mâles, de 24 ½ à 27 ½ pouces; femelles, de 23 ½ à 26 ½ pouces. Pour chaque sexe,  la hauteur idéale est la médiane des deux limites : par exemple, 26 pouces pour un mâle et 25 pouces pour une femelle. Tout mâle ou femelle dont la taille dévie des limites minimales et maximales sera sévèrement pénalisé. Proportion—La longueur de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse est égale à la hauteur du sol à la plus haute pointe du garrot. Un chien au corps long devrait être sérieusement fauté. Solidité—Construction puissante, forte ossature, bien musclé, sans signe de lourdeur ou de maladresse.

 

Tête

La tête est de taille impressionnante, accentuée par la barbe et la moustache. Elle est proportionnée au corps et à la structure. L’expression est audacieuse et alerte. Les yeux sont ni proéminents ni creux dans leurs orbites. Leur forme est ovale et leur axe est horizontale lorsque perçus de face. Leur couleur est d’un brun foncé.  Les paupières sont noires sans manque de pigmentation et la conjonctive est à peine perceptible. Les yeux jaunes ou pâles sont à pénaliser sévèrement, aussi bien qu’une expression hagarde ou un regard fixe. Les oreilles sont placées hautes et sont alertes. Si elles ont été taillées, elles doivent être de forme triangulaire et en proportion à la taille de la tête. Le coin interne de l’oreille devrait être enligné avec le coin externe de l’œil. Les oreilles trop longues ou trop rapprochées sont des fautes graves. Le crâne est bien développé et plat, légèrement moins large que long. Lorsque perçu de côté, les lignes de dessus du crâne et le museau sont parallèles. Entre les oreilles, il est large, et le sillon frontal est à peine marqué. Le stop est plus apparent que réel, dû aux sourcils relevés. Les proportions de la longueur du crâne en rapport à la longueur du museau sont de 3 à 2. Le museau est large, fort, bien rempli, fuselant graduellement vers le nez sans jamais devenir pincé ou pointu. Un museau mince et pincé est fautif. Le nez est large, noir, bien développé, aux abords ronds, aux narines relevées. Un nez brun, rose ou tacheté est une faute grave. Les joues sont plates et maigres, avec des lèvres sèches et bien ajustées. Les mâchoires sont puissantes et de longueur égale. Les dents sont fortes, blanches et saines, et les incisives se rejoignent en ciseau. Les prognathismes supérieur ou inférieur doivent être sévèrement pénalisés.

 

Cou, dos et corps

Le cou est fort et musclé, s’élargissant graduellement jusqu’aux épaules. Lorsque perçu de côté, il est élégamment arqué et fièrement porté. Un cou court et ramassé est fautif. Pas de bajoue. Le dos est court, large, bien musclé présentant une ligne horizontale ferme et droite. Il est souple et flexible sans signe de faiblesse. Le corps ou tronc est puissant, large et court. Le poitrail est large, s’étendant jusqu’au coude en profondeur. Les côtes sont profondes et bien cintrées. Les premières côtes sont légèrement courbées; les autres, bien cintrées et très bien inclinées près de l’arrière-train, donnant ainsi suffisamment de profondeur au poitrail. Les côtes plates devront être sévèrement pénalisées. Les flancs et les reins sont courts, larges et bien musclés, sans faiblesse. L’abdomen n’est que légèrement relevé. La ligne horizontale du dos devrait se mouler sans évidence à la courbe de la croupe, qui est caractéristiquement large. Une croupe râblée ou en pente est une faute grave. La queue doit être taillée, en gardant 2 à 3 vertèbres. Elle doit être positionnée haute et enlignée avec la colonne vertébrale. De préférence, tenue haute et droite en mouvement. Les chiens qui naissent anoures ne doivent pas être pénalisés.

 

Membres antérieurs

De puissante ossature, bien musclés et droits. Les épaules sont relativement longues, musclées mais ne doivent pas être chargées et sont bien reculées. L’omoplate et l’humérus sont approximativement de la même longueur, formant un angle légèrement supérieur à 90ᵒ lorsqu’en position debout. Les épaules droites sont fautives. Les coudes sont près du corps et parallèles. Les coudes trop éloignés ou trop près du corps sont fautifs.

Pattes avants perçues de profil ou de face,  elles sont parfaitement droites, parallèles une envers l’autre et perpendiculaires au sol. Elles sont bien musclées et de forte ossature. Les carpes sont exactement enlignées avec les pattes avants et sont de forte ossature. Les métacarpes sont plutôt courtes, légèrement inclinées. Les ergots peuvent être retirés. Les pieds avants et arrières sont ronds et compacts, ne tournant ni vers l’intérieur, ni vers l’extérieur; les orteils sont serrés et bien arqués; griffes noires et fortes; coussinets solides et épais.

 

Membres postérieurs

Fermes, bien musclés avec des cuisses larges et puissantes. Ils devraient être parallèles aux pattes avants lorsque perçus de l’avant ou de l’arrière. Les jambes sont de longueur modérée, bien musclées, ni top droites ni trop inclinées. Les cuisses sont larges et musclées. Le haut de la cuisse ne devrait pas être trop droit ou en pente. La rotule présente une angulation modérée. Les jarrets sont forts et plutôt prêts au sol. Lorsqu’en position debout et perçus de l’arrière, ils seront droits et parfaitement parallèles un envers l’autre. En mouvement, ils ne doivent ni tourner vers l’intérieur ou vers l’extérieur. Il y a une légère angulation à l’articulation du jarret. Les jarrets falciformes et les jarrets de veau comportent de sérieuses fautes. Les métatarses sont forts et minces, plutôt cylindriques et perpendiculaires au sol lorsqu’en position debout. Si elles ont des ergots, ils doivent être retirés. Les pieds arrières, idem aux pieds avants.

 

Robe

Une fourrure hirsute et double, permettant le travail dans les conditions météo les moins clémentes. Les poils externes sont durs et rêches, alors que les sous-poils sont fins, doux et denses. La fourrure peut être légèrement taillée afin d’accentuer les lignes corporelles. Le sur-toilettage qui altère l’apparence rustique naturelle doit être évité.

Le poil externe doit être rêche au toucher, sec, taillé si nécessaire à une longueur d’environ 2 ½ pouces. Une fourrure trop longue ou trop courte est fautive, tout comme une fourrure soyeuse ou laineuse. Le poil est hirsute sans être bouclé. Sur le crâne, il est court; et sur le dessus du dos, il est toujours particulièrement ajusté et rêche, toutefois, demeurant dur.  Le poil des oreilles est rude. Le sous-poil est une dense masse de poils fins, ajustés, plus dense en hiver. Avec le poil externe, il formera une couverture imperméable. Un poil plat, dénotant un manque de sous-poil, est une faute grave. La moustache et la barbe sont très denses; ayant des poils plus courts et plus rudes sur la partie supérieure du museau. La lèvre supérieure, avec sa forte moustache et le menton avec sa forte et rude barbe donnent cette expression bourrue si caractéristique à la race. Les poils érigés des sourcils accentuent la forme des yeux sans jamais les voiler.

 

Couleur

De fauve à noir, en passant par le sel et poivre, le gris et le bringé. Une petite étoile blanche sur le poitrail est admise. Outre le brun chocolat, le blanc ou les couleurs partielles, qui doivent être sévèrement pénalisées, aucune couleur ne devrait être favorisée.

 

Allure

L’ensemble du Bouvier des Flandres doit être de proportions harmonieuses afin de permettre une allure libre, audacieuse et fière. L’extension des membres antérieurs doit compenser et être en équilibre avec la force de propulsion des membres postérieurs. Le dos, lors du trot, demeure ferme et plat. En général, l’allure est la démonstration logique de la structure et de la construction du chien. Il est à noter qu’en mouvement de trot rapide, le Bouvier bien construit aura tendance à ambler.

 

Tempérament

Le Bouvier est un chien équilibré, stable, résolut et courageux. L’agressivité ou la timidité sont indésirables.

 

Approuvé le 10 janvier 2000

Effectif le 23 février 2000

 


Traduction libre de sa version originale anglophone